We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

DTRASH183 - La France Qui Tache

by DK DANCE

/
1.
Entretiens ton ignorance, éternelle adolescence Connectée, sûre de toi, névrosée qui assume pas D'la zique manufacturée, des gens plutôt policés Des films merdiques à gros budget Ça commente tout ce qu'il voit Ça explique tout ce qu'il lit Ça raconte ce qu'il a fait Même si ça n'a aucun attrait Tantôt critique littéraire, chroniqueur musical Surf sur la blogosphère, ça s'admire le trou de balle Tartine de banalités, croissant désir d'exister, La vitrine d'un sordide packaging, dont tu es la merde-chandising Tantôt critique littéraire, chroniqueur musical Surf sur la blogosphère, ça s'admire le trou de balle Dans mon réseau d’antisocial, l'intelligence s'est fait la malle Encenser la médiocrité, la norme pour la majorité D'la zique manufacturée, des gens plutôt policés Des films merdiques à gros budget
2.
La France qui tache, celle des troquets La France qui tache, des perroquets La France qui tache, qui s'humilie La France qui tache, que je conchie La France qui tache, islamophobe La France qui tache, est homophobe La France qui tache, aime spéculer La France qui tache, elle peut crever S'avilir plus, pour gagner moins, cette France, de l'ordre et du maintien La France qui tache, elle vend des armes La France qui tache, sans états d'âmes La France qui tache, aux radicaux La France qui tache, tout sous le manteau La France qui tache, elle lâche les chiens La France qui tache, climat malsain La France qui tache, les flicaillons La France qui tache, celle de Papon La France qui tache, donne mal à la tête, elle fout la gerbe et fait la soubrette Le racisme est assumé, attribut des classes moyennes Extrême droite modernisée, prend le devant de la scène Média culpa à son encontre, dans l'ombre resurgit le monstre Bête immonde sans foi ni loi, me laisse dans un grand effroi
3.
Winning Show 04:03
Viens au winning show x 4 Libido spirituelle en berne, iconomiquement un désastre Dans l'attente d'une missive vaine, iconomiquement un désastre Comment forger des gagnants, relooker leur enthousiasme Et danse avec les charlatans, relooker leur enthousiasme Lassitude positive, asservissement quotidien La mort pour unique perspective, asservissement quotidien Viens au winning show C'est toujours en temps de crise, que les faux prophètes se montrent Manipulateurs qui te grisent, soufflant le pour et le contre Celui qui sait murmurer, à l'oreille des névros Plus cynique qu'il n'y paraît, s'accapare tous les maux Le goût de l'argent simplet, attisé par l'euro L'amour du dollar vrai, pris sur combien de dos Raéliens catholiques la même clique Evangélistes et mormons les bas fonds Témoins et conférenciers des ratés. Mise en scène à l'américaine, pour miséreux en mal d'avenir L'amertume nourrit ta rengaine, parasite en constant devenir Prédateur de portes en portes, promet la lune aux cas-sociaux Les belles paroles sont lettres mortes, elles s'envolent restent les capitaux Viens au winning show x 4
4.
In the kingdom full of blind One eyed Jack is the king You hope the true, you don't find Getting to you always something In the lake of the fake One eyed jack make the cake The cake is made with the craps Not surprise of this trap Social democraty, faking legacy In the country full of dumbs One eyed Jack is president Masses heart he's like a bomb Don't worry I dig the tomb
5.
Overdosé 03:06
Tuyaux et sondes, banal mon quotidien Le goutte à goutte gronde, la morphine me maintiens Mes draps souillés, par mes rejets Corps nécrosé, ne devrait plus résister Dans ce pays, on tient à la vie, des fois qu'il y ait un dieu, tu fais pas comme tu veux Défilé des proches voyant ta fin venir Horrifiante ma débauche présageant leur avenir La gorge obstruée, par mes glaires sanglants M'empêchent de parler, je paie au plus offrant Un putain de g d'héro, c'est quarante euros La confiance aux médecins, seule à toi t'appartient Angoisse réciproque, coma artificiel Comment faire plus glauque Quand y 'a plus d'étincelle Faire une overdose, pour les pauvres en fin de vie C'est ce que l'état te propose, c'est comme ça qu'on te finis Laisser le choix aux athées, de leur façon de crever Hors la loi sans morale, minorité vénale Seul dans ma chambre, la télé me rassure Je sens plus mes membres, la morphine me cloture Faire une overdose, pour les pauvres en fin de vie C'est ce que l'état te propose, c'est comme ça qu'on te finis Surdosage d'opiacé, banale réalité C'est de l'euthanasie mais quelle hypocrisie.
6.
Interlude 01:14
7.
Trahir ta nature ta certitude, des leurres de l'esprit à sa turpitude Je dénonce ta pseudo-morale, qui à mes yeux te vaudrais une balle Tu crois être la réponse à tout, ton discours est vicieux et flou Tu ne vaux pas mieux qu'un prêtre, cette simili-perversion hante ta tête Va au delà Cerveau atrophié et malade, par ton arrogance en cascade Persuadé que juste est ta cause, crée de toute pièce par ta névrose État mental déclinant, la discipline des tyrans, Ton cas est pathologique, à la limite de la bête de cirque Va au delà Philosophie de l'enclume, la décadence te consume La vengeance et la rancœur, de ta doctrine sont le moteur Puant, pantin, livide, justifiant sa vie insipide Enrobé dans la vulgarité, depuis trop longtemps assumée Dicter la sexualité, ou la bonne conduite à s'imposer Sont les attributs d'un tchandala Que tout humain sain doit de mettre à bas
8.
Luttopie 02:57
La corne d'abondance, sonne l'effondrement, fin de résonnance Vivre ensemble maintenant, une brave illusion, des carnages le moment Le temps de ravaler, nos pales utopies, vivre à la merci Des vrais monstres et des fous, de leurs lames acérées, léchant nos fébriles cous Ça sera comme ça, pour ceux qu'on pas de fusils Ça sera comme ça, des massacres dans le pays Ça sera comme ça, les nations désunies Ça sera comme ça, chacun dans sa survie Reniant nos libertés, confortés dans l’orgueil, voire la bestialité Craignons l'homme qui sait, lorsque le ventre creux, naissent d'instinctifs aspects Ça sera comme ça, pour ceux qu'on pas de fusils Ça sera comme ça, des massacres dans le pays Ça sera comme ça, les nations désunies Ça sera comme ça, chacun dans sa survie Pour les survivalistes, pour les communautés, le premier de leur liste à devoir supprimer Au fond d'un charnier, et d'autres auprès de moi, on est passée la fierté d'assumer ses non-choix Goût d'anticipation, des conserves et des armes, jouer avec les matons, au péril de nos âmes Ça sera comme ça, pour ceux qu'on pas de fusils Ça sera comme ça, des massacres dans le pays Ça sera comme ça, les nations désunies Ça sera comme ça, chacun dans sa survie
9.
Aloha 03:40
Aloha, aux chomeurs en fin de droit Aloha, à toi qui a un emploi Aloha, mais c’est pas un exploit Aloha, le harcèlement s’abat Aloha, une mairie bien véreuse Aloha, la plaie est doucereuse Aloha, le petit chef trop zélé Aloha, s’en prend à l’employé A tous les no-futurs A ceux qu’ont la vie dure Les usés par l’usure Qui subissent la morsure Harcèlement quotidien Par des gens bien malsains Frustrés par leur vie De loosers repentis En quête d’autorité Pour se sentir respecté Mais tout le monde dans ton dos Te traite de gros facho Dans leurs yeux le mépris De salariés soumis Aloha, la fonction publique tue Aloha, fleur de souffre engourdit Aloha, les grondements de rue Aloha, les corps et les esprits Aloha aux enfants à l’avenir Aloha à tout ce qui va être pire Aloha à tous ceux qui respirent Aloha à ceux qui vont partir
10.
Si t'es à la rue, trouves une église, vire le prêtre sans ses valises S’il ne veut pas, bourre lui l'estomac, rendre au peuple ce qu'on lui doit J'vois des mecs sur le trottoir, d'autres squattent le hall de la gare Pendant qu'eux leurs bâtiments sont à vendre au plus offrant A chaque coin de rue, blême bâtisse déserte, ouvrable un jour, chaque fois en pure perte Pour trois peignes culs, crédules sans retrait, dévoués à leur dieu débile et abstrait Surenchérir dans l'abstrait, avec l'église de Mickey, ça se vaut sur plein d'aspects Sa clique de déglingos te feront cracher tous tes euros, comme Benoît et ses cathos Des mères dans 5 mètres carrés, des familles forcées de camper Pendant que le Vatican, deale des lègues aux dirigeants Tant de vieux moribonds, pour financer l'oppression Mensongère absolution, la peur outil d’extorsion Soumets le tiers-monde, ponctionne le pauvre, à grands coups de Jésus te sauve Lieux habités de fanatiques, royaume de dieu état psychiatrique Des cabanes dans les sous-bois, sans que ça n'émeuve l'état Ils accumulent des terrains, sur le dos de vieux crétins.
11.
Shitlist 02:30

about

Shoves turn to punches when DK DANCE release their 4th for D-TRASH. The band are in top form, churning out black metal riff-driven industrial punk, consistent with all their previous material - But don't let that consistency put you at ease... DK DANCE become more lethal and explosive with every song, let alone this brand new full length. Enjoy... but don't say we didn't warn you.

credits

released November 1, 2013

Save: chants // Ju: guitare, chants // Toff: bidouilles
Enregistré au Savern' studio, 2013.
www.dkdance13.blogspot.fr

license

all rights reserved

tags

about

D-Trash Records Toronto, Ontario

There comes a time when rules become outdated, a time when constraints become nothing more than memories and harmless nostalgia. That time is now. D-TRASH Records is a Canadian record label & collective of hardcore electronic artists with a habit for destroying what is old, and creating what is new, taking over stagnant music and scenes. ... more

contact / help

Contact D-Trash Records

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account

D-Trash Records recommends:

If you like DTRASH183 - La France Qui Tache, you may also like: